EN FR DE
 
Accueil Qui sommes-nous ? Participez Espace presse
Bibliothèque
Megalab
Méthodes
Cours en ligne
Nouvelles
Evénements


Membre 

Ma communauté
Forum
En pratique
Outils

Lettre d’information

Numéros précédents




  Home > Evénements > Evénements spéciaux > Un professeur d’école secondaire assiste à la conférence “Hands-on Science” à Braga  

Un professeur d’école secondaire assiste à la conférence “Hands-on Science” à Braga.

La 3e édition de la conférence “Hands-on Science” (ndt : la science pratique) a eu lieu à Braga, au Portugal, du 4 au 9 septembre 2006. L’objectif de cette rencontre internationale était de participer à l’amélioration de l’enseignement des sciences et de la technologie en redorant le blason des expériences pratiques en classe.
Eleni Kyriaki, l’une des enseignantes du portail Xplora, donne cours de sciences et d’informatique. Elle a participé à la conférence. Petit compte-rendu.

 

Pour les professeurs de sciences de l’enseignement secondaire, l’appellation «Hands-on Science» sonne particulièrement bien. D’aucuns se demanderont ce qu’un participant peut tirer comme profit d’une telle conférence.
Bien que je sois impliquée dans le projet “Hands-on Science” en tant que partenaire, je tâcherai dans cet article de donner mes impressions de la conférence du point de vue de l’enseignant.

  • Les expériences étaient-elles présentées, testées dans l’environnement scolaire ?

Toute une série d’expériences pour les niveaux primaire et secondaire ont été présentées. Elles ont été conçues, mises au point et testées dans l’environnement scolaire de différents pays (Espagne, Portugal, Roumanie, Grèce, Chypre et Belgique). Bon nombre d’entre elles sont réalisables en utilisant des matériaux bon marché que l’on trouve un peu partout, d’autres nécessitaient par contre des élaborations plus sophistiquées.

  • Les expériences présentées sont-elles reprises dans le programme de cours ?

Plusieurs expériences présentées sont des variantes d’expériences traditionnelles réalisées à l’école.
D’autres ne sont pas du tout conventionnelles et sont basées sur des idées nouvelles. Elles peuvent faire l’objet de démonstrations lors de foires scientifiques.

  • Qu’en est-il des outils de simulation ?

Nous savons tous que les programmes de simulation nous aident beaucoup dans l’explication d’une expérience ou d’une théorie. J’ai assisté à des simulations extraordinaires de corps non rigides mises au point par le Dr. Haertel. J’ai également trouvé l’expérience Physlet Physics de Christian et Belloni très intéressante.

  • Y a-t-il des expériences qui vous ont inspirée ?

Certaines, oui. J’ai été particulièrement impressionnée par les expériences du Professeur Hugh Cartwright. C’était presque un moment de magie tout en restant didactique ! Il s’agissait de vagues statiques dans une barre de métal produisant des flammes en forme de vagues, des liquides dont la couleur changeait mystérieusement et beaucoup d’autres choses encore.

  • La conférence s’est-elle penchée sur le regain d’intérêt des étudiants par rapport à la science ?

Oui, certains discours s’opposaient à la manière moderne de faire tout facilement et rapidement, sans jamais s’attarder aux détails. La science implique un travail méthodique intense. J’ai assisté à de très bonnes présentations qui soulignaient l’importance des méthodes et des outils permettant aux étudiants d’avoir de bonnes connaissances de base. Je retiens notamment les présentations des Professeurs Chisleag de Roumanie et Tavares du Brésil.

  • Un petit mot sur l’avenir ?

Plusieurs expériences se servent des nouvelles technologies pour obtenir des mesures plus précises ainsi qu’une meilleure analyse. Certaines d’entre elles font appel à la recherche moderne et ne sont pas totalement explicitées. Exemple : une plante qui pousse au centre d’un cercle faisant l’objet d’une force centrifuge depuis un certain laps de temps.
J’ai également apprécié les robots réalisés à la main par l’équipe du Portugal. Ils dansaient et jouaient au football. J’ai vu aussi des étudiants de tous âges s’amuser avec leurs jouets. Ils expérimentaient leurs programmes sur leurs ordinateurs portables, en joignant l’utile à l’agréable puisqu’ils travaillaient en s’amusant ! N’est-ce pas ce que nous cherchons tous ?

  • Qu’en est-il du passé ?

Certaines expériences historiques ont été présentées. L’idée était de reproduire des expériences importantes du passé en utilisant des méthodes modernes (ordinateurs et capteurs). Le professeur peut ainsi faire référence à des éléments de l’histoire des sciences qui l’inspirent.

  • Quels furent les moments les plus intéressants ?

Outre certaines présentations, j’ai beaucoup apprécié les discussions. J’ai rencontré des professeurs et enseignants particulièrement enthousiastes, principalement d’Europe, parlant avec beaucoup d’emphase de leurs travaux et de leurs étudiants.

  • Des faiblesses ?

- J’ai vu de nombreuses choses intéressantes lors de cette conférence, mais j’aimerais que certaines instructions soient mises en ligne sur Internet pour que je puisse mettre certaines idées en pratique dans mon école. 
- Je voudrais également avoir accès aux vidéos des expériences présentées lors de la conférence. (Le Professeur Dorrio y travaille)
- J’espère enfin qu’il y aura une évaluation détaillée du projet, ce qui me permettra de sélectionner le matériel pédagogique adéquat. Un institut extérieur allait s’en occuper (Prof. Berezovska).

  • Y avait-il des étudiants lors de cette conférence ?

Des étudiants étaient présents aux ateliers ainsi qu’aux démonstrations de robots. Ils menaient des expériences et s’amusaient beaucoup. Le travail de certains étudiants participant au concours des foires scientifiques était particulièrement impressionnant.

  • Un petit mot sur les procédures et l’organisation ?

Les procédures sont reprises dans un gros ouvrage ou sur un cd. Les options de recherche sont très bien faites.
Le comité organisateur local a fait du bon travail en sélectionnant les personnes qui nous ont aidés ; ils ont tout fait pour créer une bonne ambiance. “Malheureusement” pour moi, la nourriture était délicieuse. Le centre de Braga est extraordinaire et abrite quantité d’églises et de jardins « géométriques ». Bom Jesus vaut vraiment le détour !

Je reviens à ma première question : qu’ont gagné les participants en assistant à cette conférence ?  Je pense avoir déjà répondu…

Contact : Eleni Kyriaki
Cliquez sur here pour visiter le site Web.

Droits d'auteur - Clause de non-responsabilité - Contacts - Plan du site